Santé Sexuelle et reproductive

LA SITUATION

 

En Haïti une femme sur trois qui accouche est âgée de moins de 20 ans. Les cas d’avortements clandestins sont légions, et mettent à gros risques celles qui les pratiquent. Cette situation justifie le manque d’accès aux services de planification familiale dont fait face la population, principalement les jeunes. Les tabous culturels en matière de sexualité sont énormes, et bien encrés au niveau des familles, ce qui alourdit la tâche d’OHMaSS  dans sa vision de changement de comportement en matière de santé sexuelle et reproductive au sein de la société haïtienne. Toutefois l’organisation ne baisse pas les bras, c’est pourquoi en 2017 elle a initié le mouvement DJANM qui a pour slogan « lavi m se chwa pa m » afin d’éduquer et responsabiliser les jeunes sur leur sexualité.

 

 

NOS COMBATS

 

OHMaSS, à travers un financement du gouvernement Hollandais, s’est mis en partenariat avec le Ministère de la Santé publique et de la Population, afin d’aider les jeunes filles âgées de 15 à 24 ans, résidentes du département de l’Ouest, a mené une vie sexuelle et reproductive saine, en mettant à leur disposition une gamme élargie de méthodes contraceptives modernes pouvant les aider à réduire considérablement les risques de grossesses non désirées et d’avortements. OHMaSS a compris que pour aider au changement de comportement en matière de santé sexuelle et reproductive, il faut non seulement sensibiliser - éduquer la population, mais aussi travailler avec tous les acteurs qui interviennent dans le système, c’est pourquoi ce projet pilote qui s’étend sur cinq ans, vise non seulement les jeunes mais aussi les prestataires de services tels : les médecins, les infirmières, les sages-femmes, les cliniques privées et les centres de santé communautaire afin de les amener à développer des services attrayants et pro jeunes qui attirent les bénéficiaires.

 

 

 

NOTRE RÉPONSE

 

Amener le produit à « stéphanie » - notre cible, est la principale préoccupation d’OHMaSS ; Dans cette optique l’organisation a développé un partenariat privé avec Disprophar, un grand distributeur pharmaceutique local, afin de garantir la pérennité des produits de planification familiale sur le marché à un coût abordable.

Pour sensibiliser nos stephanies, et les aider à prendre la décision de protéger leur avenir, OHMaSS a formé un groupe de jeunes appelés « mentors » qui visitent quotidiennement nos cibles au sein même de leurs communautés, (écoles, universités, églises, associations/Organisations, places publiques). Ces mentors, à travers des séances de communication interpersonnelle, éduquent les jeunes sur leur sexualité, ainsi que les différentes méthodes de planification familiale disponibles et les réfèrent à des cliniques pour suivi. Près de 30500 jeunes sont touchés par cette sensibilisation directe.

Garantir la qualit֖é des services reçus par les bénéficiaires est une priorité pour OHMaSS, à cet effet, l’organisation a formé plus de 150 professionnels de la santé sur les techniques d’insertion des méthodes de planification familiale, et compte développer des partenariats avec une trentaine de cliniques, qui seront labellisées « clinique Djanm » et auront à offrir des services pro-jeunes dans la région métropolitaine, afin de mieux desservir nos stephanies et les fidéliser.

OHMaSS  suit la cadence des jeunes et ne se limite pas aux sites de rencontres traditionnelles ; l’organisation à travers ses mentors, participe régulièrement à des évènements pro jeunes, tels que les festivals, les journées récréatives; plus de 33,000 jeunes ont été touchés à partir de cette stratégie.

L’organisation est déterminée à garder une véritable relation de confiance avec ses bénéficiaires, c’est pourquoi elle a créé les pages Facebook et Instagram « Djanm », qui diffusent régulièrement des messages et vidéo de sensibilisation sur des sujets divers, généralement tabous que les jeunes ont peur d’aborder ; plus de 26000 jeunes sont abonnés à la page Facebook et suivent nos informations.

 

OHMaSS est consciente de la réalité des jeunes financièrement très vulnérables, mais qui nécessitent grandement des services de planification familiale, c’est pourquoi l’organisation a initié des activités de clinique mobile à travers 6 communes de Port-au-Prince. La clinique mobile est gérée par une équipe formée d’infirmières pouvant offrir des informations fiables sur la santé sexuelle et reproductive, et faire des insertions de méthodes contraceptives sur place dans les quartiers défavorisés. Près de 1000 jeunes ont reçu une méthode contraceptive à travers ce service pour l’année 2017/2018.

Malgré les contraintes liées au rétablissement officiel de la politique de Mexico en 2017 limitant OHMaSS à agir directement en faveur de la dépénalisation de l’avortement, l’organisation est décidée à continuer son plaidoyer pour garantir le droit des femmes et des filles d'accéder à des services complets de santé sexuelle ; ainsi, elle a contracté Médecins du Monde (MdM), une ONG française internationale qui œuvre ouvertement pour le droit à l’avortement des femmes en Haïti, ceci permet à OHMaSS en dépit de ses limitations, d’aider les victimes de viols, d’inceste et les cas de grossesse à risques pour la santé des mères.

 

 

NOS MÉTHODES CONTRACEPTIVES

  • CONFIANCE PLUS
  • Implanon NXT
  • SAYANA PRESS
  • MEURI
  • I-PILL
  • PRONTA